Image default
Immobilier

Prix immobilier : une hausse de 3% toujours d’actualité

En fonction de l’endroit où l’on souhaite faire son acquisition, le prix d’un bien immobilier peut être très différent. En effet, l’accessibilité, l’environnement et bien d’autres paramètres sont utilisés par les vendeurs afin de faire baisser ou monter un tarif.

Le fait qu’il s’agisse de biens immobiliers anciens peut également changer la donne. C’est notamment le cas à Paris où l’on retrouve beaucoup d’acheteurs. Étant donné la qualité des conditions environnantes. Ces derniers ne se découragent pas facilement. Et même la hausse de prix affichée depuis 2016 n’a pas eu raison de l’intérêt de cette ville !

Quels sont les taux de hausse de prix sur le marché immobilier Parisien ? Et comment les investisseurs peuvent-ils s’en sortir ? Explications.

L’analyse de Notaires-Insee sur le marché actuel

C’est dans le cadre d’une étude menée par Notaires-Insee il y a un an de cela que l’on a pu établir la situation tarifaire actuelle sur le marché de l’immobilier. Grâce à cette dernière, il a été plus simple de déterminer la hausse recensée à Paris, les raisons de cette dernière ainsi que son évolution.

immobilier ancien

L’évolution du secteur immobilier en quelques chiffres

Comparé à la même période en 2017, la hausse des prix de l’immobilier ancien à Paris est actuellement de 3%. Il s’agit de la même évolution que celle remarquée sur tout au long de l’année. De même, le nombre de ventes effectuées en 2018 est plus ou moins le même que celui de Paris l’année dernière, soit 960 000 ventes environ. On remarque alors que le secteur immobilier à Paris stagne depuis quelques temps. Que ce soit par rapport au prix ou au nombre de ventes réalisées.

L’augmentation du pouvoir d’achat des acquéreurs

Malgré la hausse des prix durant les deux dernières années, les français sont de plus en plus nombreux à vouloir acquérir un bien immobilier ancien.

Comme l’indique l’équipe de Detective Banque, cela est principalement dû à la baisse des taux utilisés par les banques. En effet, l’accès au crédit immobilier est devenu beaucoup plus simple. Et les tarifs qui y sont appliqués offrent l’opportunité à chacun d’acquérir sa propre demeure.

Au vu de cette situation, l’Insee en a conclu que le secteur est toujours stable bien qu’il présente quelques signes de difficulté au niveau des ventes.

Les prévisions pour l’année à venir

En ce qui concerne 2019, les prévisions promettent une petite baisse des prix de l’immobilier à Paris. Comme les prix sont restés quasiment les mêmes sur l’année et que les acquéreurs ont vu leur faculté d’achat augmenter, il sera progressivement possible d’emménager dans la capitale du pays sans avoir à se ruiner.

Les tarifs vont s’aligner petit à petit à ceux appliqués en Île-de-France. Ce qui va rendre la ville beaucoup plus accessible. Hormis les possibilités de financement dont les clients disposent désormais, le rapprochement de l’inflation fera partie des causes de la baisse des prix dès le premier trimestre de 2019. D’une manière générale, celle-ci est estimée à 2,2% environ. Ce qui confirme la baisse tant attendue.

 

Related posts

Comment trouver un bon locataire ?

Irene

Les nombreux atouts de l’ancien LMNP

Irene

On a un large choix sur les sociétés civiles de placement en immobilier

Laurent