Image default
Commerce et économie

Le danger du business des animaux de compagnie

Notez cet article

De plus en plus de nouveaux secteurs se développent actuellement dans le marché des animaux de compagnie. Il existe présentement une grande variété des produits pour leur bien-être à savoir leur hygiène, santé, alimentation et habit. Toutefois, cela peut être considéré comme une menace pour l’amour des animaux. Le commerce ne fait que profiter de l’empathie envers eux, sans compter que le trafic des animaux progresse beaucoup.

Le trafic des animaux

Selon les récentes sources, la France abrite actuellement plus de 20 millions de chats et de chiens. Cela évoque un chiffre d’affaires de multiples millions d’euros pour les investisseurs trafiquants. D’autant plus que les éleveurs ne résignent plus à adopter un animal de compagnie. Ils souhaitent en acquérir deux ou trois. Tous ces facteurs encouragent et suscitent le business des animaux domestiques. Il n’y a rien d’étonnant si les animaleries en France ne cessent d’augmenter.

Comme le prix de ces animaux peut s’avérer très intéressant à l’étranger, les animaleries locales décident d’importer un grand nombre de leurs bêtes à l’extérieur. Il faut bien avouer que les démarches administratives ne sont pas parfois légales. De plus, le contrôle sanitaire est bel et bien négligé. À cet effet, personne ne pense plus au bien-être et à la santé des animaux.

De plus en plus de chatons et chiots sont arrachés à leurs mères. Ils sont vendus directement aux autres pays d’Europe dont leur prix est très attractif. Le problème est l’absence de toute affection et communication avec leurs progénitures. En conséquence, ces animaux souffrent de sérieux troubles comportementaux.

Solutions

Nombreux sont à présent les plans d’action proposés par de différentes organisations mondiales défenseurs de l’environnement. Il faut avouer que la réalisation de leur projet n’est pas du tout une mince affaire devant la complexité de leur mission. Toutefois, ils ne restent pas les bras croisés pour faire cesser le trafic des animaux de compagnie.

À part la surveillance de la faune menée par les autorités locales, leur dernière action innovante consiste à géolocaliser ces trafiquants. Pour le mener à bien, elles utilisent de multiples dispositifs de haute technologie.

Quant aux citoyens, ils sont invités à s’engager dans la lutte contre le trafic des animaux. À cet effet, ils peuvent faire appel aux autorités compétentes lorsqu’ils détectent des situations ou personnes suspectes. Bon nombre d’associations sont aussi disponibles qui ont pour mission de protéger ces animaux trafiqués. Les particuliers peuvent adhérer à ces projets. Et pour s’occuper correctement de leurs animaux de compagnie, les citoyens responsables se rendront sur le site animal.ch !

Related posts

Comment choisir son support publicitaire ?

Odile

Gagnez du temps avec des spécialistes en nettoyages et conciergerie

Web reporter

Du Cambodge à l’Afrique, les engagements caritatifs d’Eric Duval

Web reporter